©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

La bascule du souffle - Herta Müller

Herta Müller est une romancière germanophone d'origine roumaine. Exilée à Berlin depuis 1987, elle est née dans la communauté souabe du Banat, des Allemands installés dans la région depuis le 18ème siècle. Couronnée par le prix Nobel de littérature en 2009, elle a reçu de nombreuses récompenses au cours de sa carrière (Prix de langue allemande de la Fondation Henning-Kaufmann en 1989, Prix Kleist en 1994, Prix Franz Kafka en 1999...).

En France, son nom est réapparu en mars dernier à l'occasion de la sortie d'Animal du cœur. Avant cela, quatre romans d'Herta Müller ont été traduits dans notre langue : La bascule du souffle (Folio, 2012), La convocation (Gallimard, 2010), Le renard était déjà le chasseur (Points, 2010) et L'homme est un grand faisan sur terre (Folio, 1990).

Herta Müller explique dans une postface que La bascule du souffle est en fait une biographie romancée. L'ouvrage s'inspire de la vie Oskar Pastior, décédé en 2006. Son alter ego dans le livre, Léopold, est déporté dans un camp russe à la fin de la seconde guerre mondiale. Ce jeune Allemand de Transylvanie, alors âgé de 17 ans, est accusé d'avoir collaboré avec les Nazis. Il faut savoir qu'après l'arrivée de l'Armée rouge en mars 1944, puis l'arrestation du dictateur fasciste Ion Antonescu, le 23 août, la Roumanie fait volte-face et déclare la guerre à l'Allemagne et à la Hongrie. Finalement, en janvier 1945, les Soviétiques obtiennent l'arrestation de tous les Allemands de Roumanie de 17 à 45 ans. Ceux-ci sont envoyés au goulag pour participer à la reconstruction du pays. Léopold y passera physiquement cinq ans de sa vie, mais les séquelles psychologiques seront bien-sûr plus durables.

Le roman, bien qu'écrit à quatre mains, est rédigé à la première personne du singulier. Après la mort d'Oskar Pastior, Herta Müller a du poursuivre seule l'écriture du livre. Elle s'est totalement identifiée au narrateur et, par son intermédiaire, a décrit la vie quotidienne du camp avec le plus grand réalisme. Son écriture est néanmoins très sobre et bourrée de métaphores poétiques.

La bascule du souffle d'Herta Müller, Folio, 2012, 354 pages

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : herta muller la bascule du souffle ; la bascule du souffle herta muller ; herta muller bascule souffle ;
Discussions
Pas d'avis pour “La bascule du souffle - Herta Müller ”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié