©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Le Marquis des Éperviers - Jean-Paul Desprat

Nous sommes en 1702. Le tout jeune Victor de Gironde, fils d'un noble protestant, est forcé de quitter sa terre natale et de s’exiler chez des parents à Paris.

En route pour la capitale, dans une auberge près de Limoges, notre héros fait la connaissance du chevalier Maximilien de Carresse, un agent royal chargé de vérifier les lettres de noblesse des sujets de Louis XIV. Les deux hommes décident de continuer le trajet ensemble. Quelques jours plus tard, alors qu'ils faisaient escale chez le baron de Rignac, le château est pris d'assaut par une horde de bandits de grands chemins. Ils sont commandés par un aristocrate rebelle, qui se cache sous le pseudonyme de Marquis des Éperviers. L'aventure ne fait que commencer puisque, après maints rebondissements, Victor accepte
de devenir le messager de ce défenseur des pauvres. Il s'agit de transmettre un message au mystérieux mais puissant protecteur du Marquis des Éperviers afin que celui-ci lui fasse parvenir de nouveaux subsides. Comme vous l'aurez deviné, la mission va s'avérer bien plus dangereuse et compliquée que prévu.

Ce roman de Jean-Paul Desprat est une sorte de croisement entre Les trois mousquetaires d'Alexandre Dumas et la série des Nicolas Le Floch de Jean-François Parot. Il ne s'agit ni tout à fait d'un roman de cape et d'épée ni vraiment d'un polar historique. On peut en revanche, le cataloguer dans la catégorie des romans d'aventure. A l'instar de Jean-François Parot, Jean-Paul Desprat s'amuse à exhumer le vocabulaire et les tournures du 18ème siècle. Cela, j'en conviens, ralenti un peu la lecture et peu exaspérer les lecteurs allergiques à ce type de pratiques. Le jeune héros, Victor de Gironde, emprunte pas mal de traits de caractères du d'Artagnan de Dumas (la fougue, la naïveté, le courage...), et il est difficile de ne pas s'en enticher. Bref, si on exclu le coté « roman Figaro », on aura passé un agréable moment en compagnie des personnages qui peuplent ce roman.
Jean-Paul Desprat est historien. Il est l'auteur de plusieurs essais et biographies historiques, ainsi que d'une trilogie romanesque dont les deux premiers volets sont Bleu de Sèvres (Points, 2007, 728 pages) et Jaunes de Naples (Points, 2011, 783 pages).

Le Marquis des Éperviers de Jean-Paul Desprat (Points, mars 2012, 544 pages)

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : le marquis des éperviers ; desprats marquis ; marquis des eperviers ;
Discussions
Pas d'avis pour “Le Marquis des Éperviers - Jean-Paul Desprat”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié