©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Charly 9 - Jean Teulé

Ceux qui connaissent déjà Jean Teulé à travers Le Montespan ou Mangez-le si vous voulez, ses livres précédents, savent qu'il n'écrit pas des romans historiques convenus glorifiant notre flamboyant passé. Jean Teulé n'est pas un conteur dont les récits seraient peuplés de personnages raffinés, d'élégants palais ou de fêtes fastueuses. Les rois de France sont dégénérés, les gens de cour sont vulgaires, le Louvre est sale et vétuste. Jean Teulé n'est pas non plus un historien tatillon se piquant de relater les hauts faits de nos ancêtres, les grandes batailles et autres évènements édifiants qui peuplent les manuels scolaires. Il préfère visiblement fouiner dans les coulisses putrides de l'histoire et la mauvaise conscience de ceux qui l'ont faite.

Dans Charly 9, Jean Teulé délaisse le roi Soleil et ses amours adultérines pour s'intéresser au cinquième des dix enfants d'Henri II (1519-1559) et de Catherine de Médicis (1519-1589), Charles IX (1550-1574) qui succéda à son frère François II, en 1560. L'auteur se focalise sur la période allant du drame du 23 août 1572, l'hécatombe de la Saint-Barthélémy, à la mort du jeune roi au château de Vincennes, le 30 mai 1574. Il ne s'agit donc de démêler l'écheveau des évènements qui ont conduit à l'assassinat de 200 nobles protestants venus assister au mariage de sa sœur Marguerite et du futur Henri IV, mais d'imaginer les conséquences de sa décision, les massacres qui ont suivi, les complots fomentés contre le roi et sa longue descente dans l'enfer de la folie. Charles IX est-il un souverain fanatique ou un roi fragile, manipulé par sa mère et mal conseillé par ses proches ? On sait que sa santé décline peu et à peu et il succombe une pleurésie, moins de deux ans après le drame. Cette mort prématurée fait-elle suite à un empoissonnement, dont Marie de Médicis serait l'instigatrice ? Le roi a-t-il plutôt succombé aux tortures de sa conscience ? Jean Teulé mène l'enquête.

Le style si contemporain, et mâtiné de cet anglicisme « Charly 9 » de Jean Teulé, peut surprendre mais il établit un lien avec notre présent. C'est ainsi en tout cas que je l’interprète, car les questions qui hantent sans cesse le lecteur sont celles-ci: où l'auteur veut-il en venir ? Que veut-il démontrer ? Personnellement j'adhère assez à cette volonté de démystifier le passé et de prendre le contre-pied de ces romans historiques sans saveur, dont le seul but est de divertir ou d'offrir une vison exotique d'un faste révolu, sensé affranchir le lecteur de son triste quotidien.

Le livre de Jean Teulé n'est pas très agréable à lire, parce qu'il dérange les anciens élèves attentifs que nous sommes, nourris de préjugés positif sur la Renaissance. Bien-sûr, nous connaissons tous le sanglant épisode de la Saint-Barthélemy. Nous savons qu'il a choqué l'Europe protestante et laissé une trace indélébile dans l'esprit du peuple français. Celui-ci, dans sa majorité a applaudi. Mais qu'en est-il de ses commanditaires ? Comment, un homme et une femme, sains d'esprit, peuvent-ils s'arranger avec leur conscience après avoir ordonné l'exécution de milliers de gens, amis, femmes, enfants et vieillards ? Charles IX a apposé son sceau royal en bas d'un document, mais a-t-il assumé l'acte qui a entaché son règne ?

A lire:
Un extrait de Charly 9 sur le site de l'Express

Titre: Charly 9
Auteur: Jean Teulé
Editeur: Julliard
Parution: mars 2011
Pages: 200

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : jean teulé ; Teulé ; teulé jean ;
Discussions
Pas d'avis pour “Charly 9 - Jean Teulé”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié