©

L'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation - Georges Perec

Figure majeure de l'Oulipo (OUvroir de LIttérature POtentielle), Georges Perec (1936-1982) aimait s'imposer des contraintes de style. A près La disparition, un roman où la lettre E est totalement absente, il nous a livré un opus hilarant mais sans aucune ponctuation ni majuscule, et saturé de répétitions. C'est que la construction de cette œuvre s'inspire d'un organigramme de prise de décision mathématique de la société Bull, sans doute pondu par un économiste retors. A chaque étape, s'intègre une nouvelle variante. Le but du jeu étant d'entrer dans le bureau de votre chef pour décrocher une augmentation. Un véritable parcours du combattant, bourré d'embûches, comme chacun sait.

Afin de vous mettre en condition pour lire ce texte, je vous suggère de vous isoler car il s'agit d'une course de fond de 70 pages : il vaut mieux le parcourir d'une traite jusqu'au point final (l'unique ponctuation du petit guide). Si vous ne ratez pas votre départ, je vous garanti que ce livret vous apportera beaucoup (de plaisir), exception faite du but qu'il se propose d'atteindre, à savoir décrocher une augmentation de salaire avant votre départ à la retraire. Je vous déconseille fortement de suivre les conseils de Perec à la lettre, sauf si vous projetez de vous faire virer pour déambulation intempestive dans les couloirs de votre entreprise, appel répété et non justifié des services de secours, harcèlement moral de vos voisins de bureau, séquestration de votre supérieur hiérarchique, ou attentat physique à l'encontre de vos collègues. Sachez enfin que les statistiques prouvent qu'on succombe rarement à une poussée de rougeole ou une arête de poisson coincée dans l’œsophage. Méfiez-vous néanmoins des intoxications alimentaires contractées à la cantine, le vendredi midi et les veilles de Carême. Évitez surtout les démonstrations économiques foireuses et prenez le temps de travailler un peu (ne serait-ce que pour justifier votre faible salaire actuel). Enfin, n'oubliez jamais que votre chef de service est un être humain, avec ses états d'âmes et, surtout, qu'il est lui-même le subordonné d'un cadre d'entreprise lunatique (un trait de caractère imposé par son statut professionnel).

Ce texte a été écrit en 1968 et publié une première fois dans le numéro de décembre de l'Enseignement programmé. Il est reparu en 1973 dans la revue Communication & Langages, avant de tomber dans un tiroir poussiéreux où il est resté caché jusqu'en 2008. L'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation a été réédité par les éditions Hachette Littératures puis au Cercle Points en 2011.


« Ayant mûrement réfléchi ayant pris votre courage à deux mains vous vous décidez à aller trouver votre chef de service pour lui demander une augmentation vous allez donc trouver votre chef de service disons pour simplifier car il faut toujours simplifier qu'il s'appelle monsieur xavier c'est-à-dire monsieur ou plutôt mr x donc vous allez trouver mr x là de deux choses l'une ou bien mr x est dans son bureau ou bien mr x n'est pas dans son bureau si mr x était dans son bureau il n'y aurait apparemment pas de problème mais évidemment mr x n'est pas dans son bureau vous n'avez donc guère qu'une chose à faire guetter dans le couloir son retour ou son arrivée mais supposons non pas qu'il n'arrive pas en ce cas il finirait par n'y avoir plus qu'une seule solution retourner dans votre propre bureau et attendre l'après-midi ou le lendemain pour recommencer votre tentative mais chose qui se voit tous les jours qu'il tarde à revenir en ce cas le mieux que vous ayez à faire plutôt que de continuer à faire les cent pas dans le couloir c'est d'aller voir votre collègue mlle y que pour donner plus d'humanité à notre sèche démonstration nous appellerons désormais mlle yolande mais de deux choses l'une ou bien mlle yolande est dans son bureau ou bien mlle yolande n'est pas dans son bureau si mlle yolande est dans son bureau il n'y a apparemment pas de problème mais supposons que mlle yolande ne soit pas dans son bureau en ce cas étant donné que vous n'avez pas envie de continuer à faire les cent pas dans le couloir en attendant l'hypothétique retour ou l'éventuelle arrivée de mr x une seule solution s'offre à vous faire le tour des différents services dont l'ensemble constitue tout ou partie de l'organisation qui vous emploie puis retourner chez mr x en espérant que cette fois il est arrivé or de deux choses l'une ou bien mr x est dans son bureau ou bien mr x n'est pas dans son bureau … » (pages 7 et 8)

L'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation de Georges Perec (Points, septembre 2011, 71 pages)

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : perec augmentation chef de service ; l'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation perec ; demander une augmentation pérec ;
Discussions
2 avis pour “L'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation - Georges Perec”
  1. A lire l'extrait cela ressemble à un casse-tête Rigole

    Par Tekiro | mardi 27 septembre, 09:51
  2. Rigole Je crois que c'est ça l'idée  Quoi ? la forme  Aide exprime le fond  Diable  Rigole

    Par esperluette | mardi 27 septembre, 20:24
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié