©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

C'était demain - Karl Alexander

Vous connaissez H.G. Wells (1866-1946), l'auteur de La Machine à explorer le temps, de La Guerre des mondes, de L'Homme invisible ou de L’Île du docteur Moreau. Mais qu' aviendrait-il si son œuvre n'était pas seulement inspirée par la fiction et si Jack l'éventreur s'emparait de la machine à remonter le temps pour échapper à Scotland Yard ? Et si H.G Wells partait à la poursuite du tueur en série pour l'empêcher de perpétuer ses funestes activités à la fin du XXème siècle ? C'est ce qu'à imaginé Karl Alexander dans ce roman qui vient d'être réédité chez Mnémos.

En cette fin d'année 1893, Herbert George Wells (H.G. tout court pour ses amis) se sent plutôt satisfait de lui-même. Il s'est enfin séparé de son étouffante épouse Isabel, a dégotté un emploi de journaliste bien rémunéré, une maison confortable, une gouvernante irréprochable, un vélo qui lui permet de se déplacer comme bon lui semble et, surtout, il vient d'achever le projet qui lui tenait à cœur : L'Utopie, un prototype destiné à voyager dans le temps. Pour l'occasion, il a invité tous ses anciens amis d'Université et se réjouie d'avance de la surprise qu'il leur prépare. H.G. Ignore encore que son discours inaugural sera interrompue au petit matin par l'arrivée intempestive de deux agents de Scotland Yard.
En effet, l'un des convives de Monsieur Wells n'est autre que Jack l’Éventreur ! Malheureusement, le fugitif profite de la confusion engendrée par la séance de fouille pour s'éclipser discrètement dans le laboratoire de son ami et s'emparer de sa précieuse machine. Jack l’éventreur décide de s'enfuir en 1979, où il espère trouver une humanité débarrassée de ses instincts de violence ancestraux et donc toute prête à se faire égorger sans ciller. Il a juste oublié un détail: H.G. Possède une clé spéciale qui ramène automatiquement la machine à son point de départ. C'est ainsi que le jeune savant va pouvoir se lancer à la poursuite du meurtrier, un acte qu'il considère comme un devoir vis à vis de ses concitoyens du futur. Cette quête va bouleverser sa vie plus qu'il ne le pense.

Le roman de Karl Alexander est paru pour la première fois en 1979 et a été adapté au cinéma par par Nicholas Meyer alors qu'il était encore en cours d'écriture. Néanmoins, le livre n'a pas pris une ride. C'est un petit chef d’œuvre d'aventure et d'humour qui mériterait sans doute un remake sur grand écran. Karl Alexander s'inspire à la fois de l’œuvre et de la vie d'H.G Wells, dans un savant mélange qui prend évidemment quelques libertés avec la biographie du célèbre romancier anglais.

Auteur: Karl Alexander
Titre: C'était demain
Version originale: Time After Time
Editeur: Mnémos
Parution: Février 2011
Pages:250

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : karl alexander ; c'etait demain pdf karl alexander ; karl alexander c'était demain ;
Discussions
Pas d'avis pour “C'était demain - Karl Alexander ”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié