©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Comment devenir un meilleur lecteur en 2011

En ce début d 'année, de nombreux rédacteurs de blogs littéraires ont établis la liste de leurs bonnes résolutions pour 2011 (lire plus de classiques et d'essais, s'ouvrir aux littératures étrangères et de préférence en versions originales, réduire sa Pile à lire...), qui vont généralement de paire avec l'inscription à divers challenges (liste de lectures communes en fonction d'une thématique prédéfinie). Personnellement, je n'aime guère m'imposer des contraintes et je n'ai aucune envie de m'astreindre à une boulimie littéraire proche de la nausée. Ainsi que l'écrit Jules Renard (Journal 1887 / 1910, ed. Robert Laffont) « J'aime à lire comme une poule boit, en relevant fréquemment la tête, pour faire couler. »

Participer à un Challenge littéraire

Je ne veux froisser personne mais je ne vois pas l'intérêt d'un défis consistant à lire 26 livres dans l'année, selon le principe d'un auteur par lettre de l'alphabet (Challenge ABC lancé par Nanet sur le forum Livr@ddict), à ingurgiter l'intégralité de la collection Librio (Challenge à 2 euros proposé sur le blog de Cynthia), ou à comptabiliser le nombre de pages que je peux lire sur 12 heures d'affilée (une expérience menée sur Cocola's Book). De même, je ne pense pas avoir besoin de m'inscrire au Challenge Ta PAL est grosse de Namira pour m'attaquer à la pile de livres gisant sur le plancher de ma bibliothèque et que je m'étais justement procuré dans le but de les lire.
Je dois quand même reconnaître que ces marathons ont l'avantage de favoriser l'interaction entre les blogs, le partage et la découverte, voire de motiver les troupes (en admettant qu'un lecteur occasionnel ne soit pas définitivement écœuré par une indigestion livresque). Pourtant, il me semble qu'ils seraient réellement intéressants s'ils permettaient une discussion analytique, une sorte d'exercice de littérature comparée (même si cela semble un peu scolaire) autour d'une vraie thématique commune.
Puisque j'ai émis une critique, il me semble que je me dois de trouver des exemples de challenges. On pourrait donc envisager un Challenge sur la Guerre civile espagnole à travers les œuvres d'André Malraux, Ernest Hemingway, George Orwell, Javier Cercas, Andrés Trapiello, Dulce Chacon, etc. Un autre défi pourrait s'articuler autour des années de jeunesse des hommes politiques avec des œuvres comme Le jeune Staline de Simon Sebag Montefiore, Mes jeunes années de Winston Churchill, Voyage à motocyclette d'Ernesto Che Guevara, Le masque prophète de Napoléon Bonaparte, Lettres, notes et carnets : Tome 1, 1905-1941 de Charles De Gaulle, La jeunesse mélancolique et très désabusée d'Adolf Hitler (c'est un roman mais son auteur, Michel Folco est tellement désopilant)... Une troisième proposition serait une thématique autour des écrivains anglophones expatriés en France avec une sélection d'ouvrages comprenant Paris est une fête d'Ernest Hemingway, Dans la dèche à Paris et à Londres de George Orwell, Tropique du Cancer d'Henry Miller, Lettres de Paris d'Ezra Pound, Paris France et Autobiographie d'Alice Toklas de Gertrude Stein, Tendre est la nuit de Francis Scott Fitzgerald, Passage de l'Odéon de Laure Murat... Bref, les possibilités sont infinies.
Parmi tous les défis proposés pour cette année 2011, je n'en ai trouvé qu'un qui réponde vraiment au critère que j'ai ennoncé. Il s'agit du Challenge Fins du Monde lancé par Tigger Lilly sur le blog Le Dragon Galactique, dédié à la science-fiction. Pour ceux qui tiennent néanmoins à se lancer dans une compétition quantitative, on peut citer quelques challenges en cours comme le Challenge Récit et Carnet de voyage de Tiphanya sur Histoire de lectures avec une bibliographie couvrant les cinq continents; le Challenge Lire en anglais, organisé par Bladelor sur le blog Oceanicus in Folio; le défi Une année en Russie sur Marque ta page, le blog animé par Pimpi; le Mini-challenge A la rencontre de Friedrich Dürrenmatt, organisé par Zarline sur Un moment pour lire; et enfin La Serbie à l'honneur, organisé conjointement par Sébastien Lévrier sur le site du Globe-lecteur et la maison d'édition les Allusifs, qui offre des livres par tirage au sort pour récompenser les participants.

Lire des classiques

Si j'étais plus téméraire, je tenterais de définir ce qu'est une œuvre classique mais je préfère m'en remettre prudemment à l'article d'Alain Viala Qu'est-ce qu'un classique ? publié dans le Bulletin des Bibliothèques de France et ne retenir que deux éléments principaux : la valeur d'usage du label classique (sa valeur esthétique universelle) et sa valeur d'échange (sa valeur culturelle et sociale). Dès lors, il s'impose d'établir une liste d'auteurs considérés comme incontournables et d'élaborer une bibliothèque idéale.
Ce n'est pas une tâche très compliquée car les ressources ne manquent pas. Pour les écrivains, on peut par exemple s'appuyer sur la longue liste des plus grands écrivains de tous les temps, établie par Will Hubbard et Alex Carnevale sur le site This Recording. Au sommet de cette liste, il y a William Faulkner, Franz Kafka, William Shakespeare, James Joyce et Gertrude Stein. De même, au salon du livre de Paris en 2009, un sondage a été mené auprès de 100 écrivains francophones à qui on a demandé de citer leurs auteurs favoris. Télérama en a publié les résultats. On y retrouve Marcel Proust, William Faulkner, Gustave Flaubert, Fiodor Dostoïevski et Virginia Woolf aux cinq premiers rangs.
Par ailleurs, deux études exhaustives ont été réalisées en 1999 et 2002. Le premier sondage, organisée par la Fnac et Le Monde, est un classement des livres considérés comme les cent meilleurs du XXe siècle. Parmi les plus cités, on peut mentionner L'Étranger d'Albert Camus, À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, Le Procès de Franz Kafka, Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, La Condition humaine d'André Malraux. L'enquête réalisée par le Cercle Norvégien du Livre en 2002 et qui établit la liste des 100 meilleurs livres de tous les temps est plus cosmopolite. Aux cinq premiers rangs figurent Le Monde s'effondre de Chinua Achebe, les Contes Hans Christian Andersen, Orgueil et préjugés de Jane Austen, Le Père Goriot d'Honoré de Balzac et la Trilogie de Samuel Beckett (Molloy, Malone meurt, L'Innommable).
Il existe également de nombreux ouvrages usuels comme La Bibliothèque idéale de Pierre Boncenne ou Pour une Bibliothèque Idéale, Enquête présentée par Raymond Queneau et un site internet dédié aux Livres classiques.

Lire des essais

Voici une pieuse résolution mais, dans un premier temps, il s'agit de ne pas trop se disperser. Commencez par un sujet ou une discipline qui vous tient à cœur. Là encore, vous trouverez facilement des conseils de lectures sur Internet comme Histobiblio.com, le site de l'association Historialis; Le blog de Passion-Histoire.net; La Vie des idées, dédié à l’actualité éditoriale dans les domaines des sciences exactes et humaines, de l'art ou de la critique littéraire ; Nonfiction.fr, qui propose des comptes rendus de livres de "non-fiction" et d'articles autour des sciences sociales et humaines ; le Blog des livres du mensuel La Recherche, qui publie des notes de lecture et des billets critiques couvrant le domaine des sciences ; la bibliothèque idéale en ligne du magazine Sciences-Humaines; La Revue critique des idées et des livres et le blog Les livres de Philosophie.
Si vous êtes un adepte de l’éclectisme, vous pouvez peut-être vous inspirer des prix littéraires pour sélectionner vos lectures. En 2010, les principaux lauréats étaient Jean-Didier Vincent pour Elisée Reclus (prix Femina essai), Michel Pastoureau pour Les couleurs de nos souvenirs (prix Médicis Essai), Michel Winock pour Madame de Staël (Goncourt de la Biographie), Michela Fontana pour Matteo Ricci (Grand Prix de la biographie politique), Jean-Louis Crémieux-Brilhac pour Georges Boris, trente ans d'influence Blum, de Gaulle, Mendès France (Prix du Sénat du livre d'Histoire), etc. Si vous parlez anglais, il y a la sélection de la maison d'édition Modern Library qui a publié en 1998 une liste des 100 meilleures non-fiction du siècle. L'Education d'Henry Adams est au sommet de ce classement, suivi par Les formes multiples de l'expérience religieuse de William James, Up from Slavery (Ascension d'un Esclave Emancipé) de Booker T. Washington et Une chambre à soi de Virginia Woolf.
Pour ma part, je vous recommande : La Vie immortelle d'Henrietta Lacks de Rebecca Skloot (Médecine), Les neurones de la lecture de Stanislas Dehaene (Neurologie), Philosophie en séries et Philosophie en séries saison 2 de Thibaut de Saint-Maurice (Philosophie), Comment recycler les oiseaux mazoutés : et autres bons conseils d'écologie horripilante de Sergio Emilson (Ecologie), Des fourchettes dans les étoiles: Brève histoire de la gastronomie française de Philippe Alexandre et Béatrix de l'Aulnoit (Gastronomie), Apologie du livre: Demain, aujourd'hui, hier de Robert Darnton (Médias)...

Lire en VO

Lorsqu'on a appris une langue étrangère à l'école ou en autodidacte, l'un des moyens de l'entretenir lorsqu'on n'est plus sur-place, est la lecture de livres en version originale. Les autres avantages sont l'immersion culturelle et la relation directe à l'auteur (une traduction est un exercice créatif d'écriture). Par ailleurs, les lecteurs bilingues qui sont impatients de retrouver leurs auteurs favoris ou de connaître la suite d'une série romanesque ont toutes les raisons de profiter de leurs compétences en langues étrangères.
Votre stratégie devra néanmoins s'appuyer sur votre niveau linguistique. Les locuteurs débutants ou moyens auront intérêt à avancer graduellement. Plusieurs éditeurs se sont penchés sur la question et proposent des collections de textes littéraires dédiées à l'apprentissage des langues. On peut citer les éditions Folio bilingue (en allemand, anglais, espagnol, italien, portugais et russe), Garnier Flammarion Bilingue (pour les textes grecs et latins) et Bilingues L&M chez l'Asiathèque (en arabe, bengali, birman, bulgare, chinois...). En générale, la page de gauche est réservé au texte original, tandis que sa traduction française est présentée sur la page de droite. Il s'agit le plus souvent d’œuvres classiques courtes et de recueils de nouvelles. Personnellement, je ne pense pas ce système soit très efficace car le lecteur est tenté de se reporter systématiquement au texte en français. A la limite, j'aurais une préférence pour la collection Lire en... (allemand, anglais, espagnol ou italien), éditée par le Livre de poche la traduction intégrale par des notes de vocabulaire (seuls les mots jugés difficiles sont expliqués). Le niveau de difficulté peut cependant découragé les lecteurs les moins avancés. La meilleure solution, selon moi, reste les collections divisées en niveaux (débutants, intermédiaires, avancés). C'est le cas des séries Penguin Readers et Penguin Active Reading pour l'apprentissage de l'anglais. Elles sont souvent accompagnées de versions audios (les œuvres sont lues par des acteurs anglais, américains ou irlandais selon le pays d'origine de l'auteur) ou de CD-rom. Sur le même principe, on peut mentionner la collection Readers chez Cambridge.
Pour vous y retrouver, je vous recommande le blog Lire en anglais animé par Lizzy, un professeur d'anglais, et le site collège Paul-Emile Victor de Mundolsheim en Alsace où les germanistes débutants trouveront un poste intitulé Lire en allemand.
Si vous êtes un peu plus à l'aise dans votre langue d'adoption, la meilleure façon de procéder consiste à choisir des textes qui ne soient pas trop littéraires (attendez un peu avant de vous attaquer aux œuvres de William Faulkner ou d'Annie Proulx), plutôt contemporains (on laissera Shakespeare aux étudiants en langues et cultures étrangères) et qui correspondent à vos goûts (inutile de vous imposer l'intégrale de Charles Dickens si vous êtes amateur de Science-fiction). La littérature de genre, et notamment les romans policiers sont généralement plus abordables. Les auteurs de thrillers utilisent un vocabulaire simple et les chapitres de leur livres sont souvent courts. Par ailleurs, si l'intrigue est bien menée, le lecteur tient à connaître la fin de l'histoire. Sur Wikipédia, vous trouverez la liste des 100 meilleurs romans policiers britanniques de tous les temps et, en dessous, celle des polars américains, compilée par Crime Writers Association. Sur le site QuickReads, dédié à l'apprentissage de la lecture, on peut trouver une liste d'ouvrages de différents niveaux dont certains s'adressent aux enfants ou aux adultes. Enfin, rien ne vous empêche de consulter la rubrique Livres en anglais sur le comptoir Lecture de Cafeduweb.

Prendre le temps de lire

Parmi les lecteurs, il y a quand même des adeptes de la lecture lente, bien résolus à déguster leurs livres loin des dictats boulimiques des challengers. Leur défi cette année consistera donc à... se faire plaisir. Ainsi, Pascale sur Mot à mot a posté un billet intitulé "Anti-challenge pour une lecture passion" et Chaplum place en première position de ses bonnes résolutions sa décision de ne plus s'inscrire à aucun challenge. Dans le même ordre d'idée, Anne Sophie Demonchy, la rédactrice du blog La lettrine a publié une réflexion à propos de la lecture lente et de la lecture rapide.
Le plaisir de lire est, me semble-t-il, lié à celui de la re-lecture et de la découverte (tant pis pour les nouveautés et les prix littéraires dont on est censé débattre dans les dîners en ville). Aussi, j'ai sélectionné pour vous une série de sites et de blogs où j'aime fureter. Je suis persuadée que vous y dégoterez d'excellents conseils de lecture. Parmi mes favoris, il y a le site Cafard Cosmique, dédié à la Science-fiction. On y trouve des notes de lecture, des articles thématiques, des dossiers et une bibliothèque idéale. Je ne suis pas une grande amatrice de fantasy mais j'aime beaucoup le principe du blog Fantasy au petit déjeuner. Deux dimanche par mois, Salvek, son concepteur, met en ligne une vidéo présentant un ou plusieurs ouvrages qu'il a lu. J'ai récemment découvert le site Russkaya Fantastika à la promotion de la littérature russe dans la catégorie Fantastique et Science Fiction. Je consulte aussi régulièrement le blog Moisson Noire de Yann Le Tumelin, essentiellement consacré au polar. Dans le même domaine, je vous recommande l'excellent site de Jean-Marc Laherrère, actu-du-noir. Ceux qui souhaitent partir vers de nouveaux horizons, trouveront de nombreuses pistes de lectures sur le sympathique blog de Pierre C, La littérature japonaise. Il y a quelques jours, j'ai découvert le blog d'un amoureux de la culture chinoise, où on trouve de nombreux commentaires de lecture et des informations sur l'actualité littéraire. The Book Bench, le blog du New Yorker, recèle une mine d'inspiration. Par ailleurs, je viens d'acquérir une tablette Archos 101 et je fréquente désormais le blog eBouquin. Il me permet de suivre l'actualité du numérique mais aussi dégoter des outils et conseils techniques. Pour conclure, j'aimerais saluer Véronique, la rédactrice du blog Les livres de l'Arrajou qui incite fréquemment ses camarades de lecture à visiter le comptoir de Cafeduweb.

Images: Mladen Penev

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !
3 lien(s) pour “Comment devenir un meilleur lecteur en 2011”
  1. http://livresarrajou.blogspot.com/2011/01/variations-pour-2011-et-bonnes.html
  2. http://brize.vefblog.net/
  3. http://livresarrajou.blogspot.com/
Suggestion de mots-clefs : meilleur lecteur audio 2011 ; meilleur lecture ; comment devenir bon en lecture ;
Discussions
1 avis pour “Comment devenir un meilleur lecteur en 2011”
  1. Merci beaucoup pour le clin d'oeil final !
    C'est vrai que je trouve souvent ici des articles étonnants, amusants ... toujours intéressants et que " mes camarades de lecture " ont l'air de bien apprécier aussi !!!

    Par La Pyrénéenne | Monday 10 January, 10:10
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié