©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

La perruque de Newton - Jean-Pierre Luminet

Pour Jean-Pierre Luminet, Isaac Newton (1643-1727) est, sans conteste, le dernier des grands Bâtisseurs du ciel. Mais une question le taraude néanmoins : qu'y-a-t-il sous la perruque dont le savant britannique est affublé sur les portraits officiels ? L'esprit d'un fou ou celui d'un génie ? Un ours pédant ou un être introverti ? Un obscurantiste perdu dans les méandres de l'Alchimie ou une sorte de messie dévoilant au monde les secrets de la philosophie naturelle... c'est-à-dire les sciences modernes? Un homme avec ses forces et ses faiblesses, sans aucun doute, mais surtout un bourreau de travail intuitif dont la seule maîtresse, peut-être, est la soif de connaissance.

Héritier du fameux bâton d'Euclide (qui, selon la légende, était celui dont se servait le mathématicien grec pour dessiner ses figures géométriques), Isaac Newton révèle les lois de la gravitation universelle, la théorie de la réfraction de la lumière, le calcul infinitésimal, le télescope à réflexion... publie un magistral traité intitulé Principia, monopolise la chaire lucasienne de mathématiques au Collège de la Trinité à Cambridge pendant plusieurs décennies, réforme l'administration monétaire de la couronne britannique et s'illustre encore comme membre éminent de la célèbre Royal Society de Londres.

Jean-Pierre Luminet brosse un portrait férocement ambiguë mais où l'on sent poindre l'admiration du scientifique pour son illustre prédécesseur. Comme les précédents romans de la série (dédiés à Copernic, Galilée, Brahe et Kepler), celui-ci se lit avec une surprenante facilité et un plaisir renouvelé. On y croise, au tournant de la Renaissance et des Lumières, d'autres grands érudits tels l'astronome Edmond Halley, le philosophe John Locke, l'architecte Sir Christopher Wren ou les savants Robert Hooke et Gottfried Wilhelm Leibniz. Le Français René Descartes (qu'Isaac Newton surnomme familièrement Cartes pour marquer son dédain) et le Genevois Jean-Jacques Rousseau, apparaissent (tels qu'on les perçoit outre-manche ?): d'une agaçante sagacité !

Titre: Les bâtisseurs du ciel t.4 : La perruque de Newton
Auteur: Jean-Pierre Luminet
Éditeur: J.C. Lattès
Parution: Mars 2010
Pages: 450

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : Jean-Pierre luminet ; la perruque de newton ; "jean-pierre luminet" ;
Discussions
Pas d'avis pour “La perruque de Newton - Jean-Pierre Luminet ”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié