©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

L'oeil de Galilée - Jean-Pierre Luminet

En 2009, nous célébrons à la fois l'Année Mondiale de l'Astronomie et les 445 ans de Galilée. A cette occasion, l'astrophysicien Jean-Pierre Luminet publie le troisième volume de sa tétralogie dédiée aux "Bâtisseurs du ciel". Le dernier tome, intitulé "La perruque de Newton", paraîtra prochainement aux éditions Lattès.

"L'oeil de Galilée", c'est la lunette astronomique inventée par l'opticien hollandais Hans Lippershey en 1608 et perfectionnée par le grand maître Galileo Galilei. Elle va permettre au mathématicien de l'empereur Rodolphe II, Johannes Kepler, de théoriser les découvertes de son homologue italien.
Le précédent volume, La discorde céleste, s'achevait avec la mort de Tycho Brahé qui, en trente années d'observation, avait réalisé une nomenclature de plus de 700 astres. Ces tables Rodolphines vont permettre à son ancien assistant, Johannes Kepler, d'élaborer des théories mathématiques révolutionnaires. Lord Ashew, diplomate et espion au service de la couronne britannique, assiste aux funérailles. C'est le narrateur.
Pendant ce temps, au sommet du Campanile de la place Saint-Marc, Galilée fait la première démonstration de son télescope devant le Sénat vénitien. Quelques mois plus tard, il observe quatre satellites autour de Jupiter et publie ses découvertes dans un opus intitulé "Le Messager des étoiles". Mais, si le physicien italien excelle dans les sciences mécaniques, il n'est pas un théoricien aussi doué que Kepler. C'est donc le mathématicien impérial, enfin en possession de la lunette astronomique, qui se charge de rédiger un ouvrage d'optique.
Les deux scientifiques ne se rencontreront jamais mais entretiendront une relation épistolaire, faite d'admiration et de méfiance réciproques. Tandis que l'un calcul l'orbite des planètes et pressent l'attraction des Astres, découverte plus tard par Isaac Newton; l'autre, poursuit ses études sur les satellites de Jupiter et les phases de Venus.
 
Dans un langage accessible à tous, Jean-Pierre Luminet explique l'?uvre képlérienne mais, surtout, il fait le récit d'une formidable aventure intellectuelle et humaine.

Titre: Les bâtisseurs du ciel t.3, L'oeil de Galilée
Auteur: Jean-Pierre Luminet
Editeur: J.C. Lattès
Année: 2009
Pages: 405

Autres billets: "Le secret de Copernic" et "La discorde céleste" de Jean-Pierre Luminet.

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : l'oeil de galilee ; narrateur de la perruque de newton ; L'oeil de Galilée critique ;
Discussions
Pas d'avis pour “L'oeil de Galilée - Jean-Pierre Luminet”
Participer à la discussion

Impossible de commenter cet article