©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Adieu - Jacques Expert

Jacques Expert raconte : À Châtenay-Malabry, dans une famille apparemment sans histoires, les Saferis, une mère et ses deux enfants sont retrouvés assassinés à leur domicile, le père est lui porté disparu. Le commissaire Langelier est en charge de l’affaire. Le père est-il victime ou coupable ? Peu de pistes et l’enquête piétine.

Un mois plus tard jour pour jour, une seconde famille, les Quenin, est abattue dans les mêmes circonstances. Le père reste lui aussi introuvable.
La pression est intense autour de Langelier qui est persuadé de retrouver le coupable en suivant la piste des pères. Mais la presse, les politiques et la police sont unanimes, on a affaire à un tueur en série. Son supérieur et ami, Ferracci, sous la pression de ses patrons, de la femme de Langelier est face à l’obstination et au manque de résultats du commissaire, va lui retirer l’affaire. Et commence alors une guerre qui ne dit pas son nom entre les deux hommes, un affrontement sur le fond de deux nouveaux affaires, la famille Blanchet et la famille Garambois, un affrontement jusqu’à la révélation finale.


Dans ce roman de Jacques Expert paru aux éditions Sonatine, on ne suit pas vraiment les enquêtes au jour le jour, mais à un discours de Langellier le jour de son départ en retraite, où il veut régler ses comptes avec Ferracci. La narration un peu trop lente et flegmatique à mon goût mais on entre malgré tout rapidement dans le roman. L’écriture est simple, un style beaucoup trop journalistique à mon goût pour un roman. L’histoire passable mais heureusement que la fin est détonante, déroutante même si j’avais anticipé cette solution, mais elle ne sauve pas ce roman.



Sur la forme il y a beaucoup d’approximations. Par moment Langellier annonce que l’on pourra encore trouver tel document à tel endroit, puis après quelques chapitres que ceux ci ont été mis à l’écart, ailleurs. Ce que j’écris peut paraître confus, mais si j’en dit plus j’ai peur de trop déflorer le roman. Tout comme j’hésite à vous présenter Langellier il est préférable de le découvrir progressivement.

Toujours sur la forme une question se taraude, avant de paraître les romans sont-ils relus ? Chapitre 2 la première série d’assassinats a lieu le 20 février, dans le chapitre 4 toutes les dates sont en janvier ! On retrouve la voiture le 22 janvier, les conclusions de la police scientifique le 30 janvier, etc.… Cela saute aux yeux et personne ne l’a corrigé avant publication ? Un travail pour le moins bâclé qui donne d’emblée un a priori négatif.

De même certains passages sont en italiques, par moment on comprend qu’il s’agit de ses pensées, mais à d’autres endroits il s’agit de question ou des réflexions à ses collègues rassemblés autour de lui. C’est un peu n’importe quoi, pas d’unité dans le style des polices utilisées. Comme je l’écrivais précédemment un travail bâclé.

Je suis tout de même étonné du concert de louanges que l’on peut lire un peu partout sur le net …

Jacques Expert
Journaliste, directeur adjoint de Paris Première et ancien de chez TF1 et M6 (mouais cela en dit long… ), Jacques Expert déjà auteur de trois polars publiés par Anne Carrière arrive chez Sonatine , il est le premier auteur Français à y être publié.

On entrevoit l’opinion qu’à Sonatine du polar Français à travers ce choix. Jusqu’à ce jour jamais je n’ai été déçu par cet éditeur, il fallait bien un première fois mais je n’achèterai plus les yeux fermés leurs publications.

Interview sur Les Debloqueurs



Tekiro



Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : QUI roman policierjacques expert ; nom pères de famille adieu jacques expert ;
Discussions
Pas d'avis pour “Adieu - Jacques Expert”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié