©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Coupables - Ferdinand von Schirach

Après Crimes (Folio, 2012, 272 pages), le plus célèbre des avocats berlinois récidive avec un second recueil de nouvelles intitulé Coupables (Schuld, en version originale, soit « La faute »). Toutes ces histoires sont nourries de l’expérience professionnelle de Ferdinand von Schirach. Elles nous sont d’ailleurs rapportées sans fioriture, avec une froideur presque clinique.

L’auteur s’autorise rarement la compassion ou le jugement. Le mécanisme ou l’engrenage qui conduit au crime semble, en revanche, le fasciner. Ses nouvelles montrent qu’un enchaînement de détails suffit parfois pour basculer et que nous sommes presque tous des assassins en puissance.

Je ne peux pas dire que j’ai véritablement accroché à ce livre. En fait, je n’ai pas bien vu son intérêt. L’écriture est réduite à la plus simple expression et l’œuvre tient davantage de la rubrique Faits divers que du genre romanesque. Le refus de parti-pris m’a également fortement agacé. Il y a ici une sorte de dénie de jugement moral que je trouve dérangeante, même pour un avocat ou un criminologue. L’auteur admet néanmoins (dans le premier récit, si je me souviens bien) que son métier l’a mis face à une réalité qu’il aurait préféré ignorer : à savoir que justice n’est pas rendue aux victimes.
Les nouvelles qui s’autorisent un brin d’humour sont les plus réussies.

Le premier roman de Ferdinand von Schirach, Crimes (Verbrechen en allemand), a remporté un grand succès en Europe et aux États-Unis. En Allemagne, il est resté 54 semaines en tête du palmarès de l’hebdomadaire Der Spiegel. Il a également été adapté à l’écran par la chaine de télévision ZDF. L’avocat berlinois est l’auteur d’un troisième ouvrage intitulé Der Fall Collini (« Le cas Collini ») et paru dans son pays en septembre 2011. Ce roman est consacré à l’affaire Hans Meyer, un ancien officier nazi. Le romancier sait sans doute un peu de quoi il parle puisqu’il est le petit-fils de Baldur von Schirach, le responsable des Jeunesses hitlériennes. Celui-ci passa vingt ans à la prison de Spandau après le procès de Nuremberg.

Coupables de Ferdinand von Schirach, Gallimard, 2012, 192 pages

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : coupables von schirach forum ; verbrechen ferdinand von schirach traduction francaise ;
Discussions
1 avis pour “Coupables - Ferdinand von Schirach”
  1. c'est vrai?
    cet avocat est fort en quoi?

    Par vee11 | lundi 12 novembre, 09:22
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié