©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Un vampire menace l'empire – Gérard Dôle

Ce recueil est dédié aux vrais amateurs de littérature gothique. Les nouvelles sont rédigées à la manière des classiques de l'ère victorienne et sont peuplées de créatures démoniaques, dépouillées des atours sensuels de la nouvelle vague vampirique. Les suceurs de sang sont des stryges hideux peuplant les caves humides des cités embrumées, les spectres hantent les ruines des manoirs austères et des créatures sanguinaires viennent semer la terreur dans la lugubre campagne anglaise.

Pour affronter les forces du mal, Sir John Fox, Grand Assistant Commissioner de Scotland Yard, convoque les plus grands spécialistes du royaume: depuis Sherlock Holmes et son disciple Harry Taxon (le futur Harry Dickson créé par Jean Ray), en passant par l'excentrique Lord Syfret, le personnage imaginé par Arabella Kenealy (1859–1938), ou le fameux démonologue Thomas Carnacki, inspiré du héros de William H. Hodgson (1877- 1918), voire le romancier Algernon Blackwood (1869 – 1951), le père du détective psychique John Silence.

Les histoires qui nous sont rapportées, toujours de manière indirecte, sont extraites des archives de John Fox, dont le seul dada est sa collection de mirabilias. Or, c'est justement dans le cabinet de curiosité du Grand Assistant Commissioner de Scotland Yard que débute l'affaire 97, Un vampire menace l'Empire. Un soir, tandis que le haut serviteur de la reine inspecte les trésors réunis par son ordonnateur, le jeune Algernon Blackwood, il s'aperçoit que le grand miroir du dieu aztèque des enfers a été arraché. S'approchant de plus près, il croit attendre une voix d'outre tombe, sans doute celle de Mictlantecuhtli, s'adresser à lui. Le démon réclame en effet qu'on lui rende son bien. Terrorisé, Sir John décide de faire appel à Lord Syfret, pour résoudre l'énigme du miroir disparu. Le gentleman irlandais, quelque peu dubitatif ne peut bien sûr se défiler. Il ne sait pas encore que sa quête va le conduire sur la piste du comte Dragomyr, un monstre sanguinaire débarqué d'un îlot sauvage appelé Itla Dimun.
L'affaire 101, Le fantôme de Sherwood, nous conduit sur les terres des descendants de Robin des Bois. Le professeur Flaxman Low, détective de l'occulte (personnage créé par E. & H. Herron) se rend à Nottingham, sur invitation du comte de Loxlay. Logé dans un pavillon de Chasse à l'écart du manoir, l'occultiste est témoin de phénomènes surnaturels qui, bien que terrifiants, piquent sa curiosité naturelle. Il décide de mener sa petite enquêtes auprès du Seigneur des lieux.
La troisième Affaire, qui est de loin la plus longue, est classée sous le numéro 113 et intitulée L'enfant sauvage de Whitechapel. Cette enquête, qui débute dans l'East End de Jack l'éventreur, s'achève dans les confins de l'Himalaya, au cœur d'un monastère fortifié, refuge de la lamaserie des morts-vivants. Les investigations mobilisent tour à tour les compétences du grand Sherlock Holmes, de l’énigmatique M.L.W puis de l'intrépide Algernon Blackwood.
La quatrième et dernière enquête, dite affaire 136 (Rampements de spectres et frôlements d'âmes) est le récit d'une singulière mésaventure dont Lord Syfret est la victime.
Le recueil contient également une nouvelle, inédite en français, du médecin et écrivain Arabella Kenealy, La villa de Simpkins. Dans cette histoire, Lord Syfret tente de déjouer les plans machiavéliques d'un certain monsieur Simpkins, factotum à Rossmore Manor. Cet odieux personnage, qui a fait don d'une étrange villa à sa nièce, est soupçonné d'avoir recours à des subterfuges démoniaques pour se débarrasser de sa famille.

Gérard Dôle, qui semble être un grand mateur de littérature fantastique n'en est pas à son coup d'essai. Il a déjà exhumé plusieurs héros populaires et détectives de l'étrange, parmi lesquels le Chevalier Auguste Dupin (Ogres de Montfaucon, Terre de Brume, 288 pages), le Professeur Abraham Van Helsing (Le mystère Van Helsing, Terre de brume, 232 pages) ou le Docteur Martin Hesselius (Le cauchemar de Mandchou, Terre de Brume, 272 pages). Son favori reste néanmoins le héros d'Arthur Conan Doyle auquel il a dédié plusieurs pastiches: Les Triomphes de Sherlock Holmes, Sherlock Holmes vs Mata Hari, Sherlock Holmes, Monstres sur la Tamise.
Les éditions Terre de brume sont spécialisées dans la littérature fantastique. Les nostalgiques, qui auraient déjà écumé les classiques de la fiction gothique, y trouveront de nombreux trésors. La maison réédite notamment les aventures de Thomas Carnacki (Carnacki, le chasseur de fantômes, 288 pages), mais aussi des anthologies consacrées aux détectives de l'occulte, comme Les proies de la vampire, un receuil de neuf nouvelles sélectionnées par François Ducos, l'auteur de la préface d'Un vampire menace l'empire. L’œuvre d'Algernon Blackwood, quant à elle, a été rééditée chez Rivages: John Silence (226 pages, 1993). Les aventure de Harry Dickson, le héros de Jean Ray sont publiées dans la collection Librio et par les éditions Le Cri. Enfin, les aventures Thomas Carnacki, le spécialiste des revenants, sont rééditées chez Oswald.

Un vampire menace l'empire, Les enquêtes réservées de Sir John Fox, de Gérard Dôle, éditions Terre de Brume (mars 2011), 256 pages

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : un vampire menace l'empire ; gerard dole un vampire menace l empire ; la lecture la menace ;
Discussions
Pas d'avis pour “Un vampire menace l'empire – Gérard Dôle”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié