©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Bloodsilver - Wayne Barrow

Il n'y a pas que des histoires de vampires pour midinettes. Loin des niaiseries de Stephenie Meyer, Bloodsilver réconcilie les amateurs de littérature avec les suceurs de sang. Il a d'ailleurs été récompensé par le Prix de l'Imaginaire en 2008.

Les premiers colons anglais de la Virginia Compagny arrivent en Amérique en 1607, à bord du Susan Constant, et fondent Jamestown. En 1691, un autre bateau, L'Asviste, fait naufrage près des côtes de l'île de Manhattan. Ses passagers, originaires d'Europe de l'est et qu'on nommera bientôt les Brookes, ont tous survécu. Sous la direction de leur Staroste, ces vampires forment un Convoi qui se dirige inexorablement vers l'ouest et s'emparent des mines d'argent, un métal mortel qui ne doit pas tomber entre les mains de leurs ennemis. En effet, la confrontation avec les humains s'est avérée d'emblée sanglante. Dès 1692, lors du procès des sorcières de Salem, le révérend Cotton Mather, a eut l'idée de créer la Confrérie des Chasseurs pour freiner l'expansion de ces hôtes indésirables. Le Convoi ou la Famille (ainsi que les vampires se désignent eux-même) s'agrandit néanmoins, étendant son pouvoir toujours plus loin.

A travers une quinzaine de nouvelles, présentées chronologiquement (mais qui se rejoignent parfois), Wayne Barrow revisite entièrement l'histoire de la Conquête de l'Ouest. Au fil des pages, on voit se croiser divers figures du Nouveau-Monde, parmi lesquels des bandits renommés (Billy the Kid, Doc Holliday, les Frères Dalton...), des politiciens (Abraham Lincoln, Theodore Roosevelt), des capitaines d'industrie (la famille Winchester) des écrivains (Mark Twain), mais aussi tous ceux qui ont fait l'Amérique (trappeurs, fermiers, guerriers indiens, esclaves noirs...). Chacun d'entre eux est confronté aux Brookes, à un moment ou un autre de sa vie. Pour Wayne Barrow, c'est l'occasion de réécrire plusieurs épisodes fameux de l'histoire américaine, comme la fusillade d'Ok Corral à Tombstone, le massacre de Wounded Knee et le meurtre de Big Foot, l'attaque des banques de Coffeyville et la mort du gang des Dalton ou encore les assassinats des présidents Lincoln et McKinley. Le résultat est d'autant plus convaincant que l'auteur a prit soin d'ajouter une chronologie de l'histoire des Brookes en annexe. Pour ma part, je me suis laissée prendre au jeu au point d'aller vérifier certains détails biographiques ou historiques dans Wikipédia.

Bloodsilver est non seulement bien écrit mais, surtout, intelligemment construit. L'image qui me vient est celle d'une sorte de toile d'araignée littéraire qui rendrait hommage au Western, avec une incursion dans le fantastique et une réflexion décapante sur les grands mythes américains.

Titre: Bloodsilver
Auteur: Wayne Barrow
Éditeur: Folio SF
Parution: janvier 2010
Pages: 491

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : bloodsilver ; critique bloodsilver ; bloodsilver critique ;
Discussions
2 avis pour “Bloodsilver - Wayne Barrow”
  1. Ah, en effet, je suis tombée dans le panneau ! Merci pour l'information.

    Par esperluette | jeudi 29 avril, 17:12
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié