©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

1066 - Patrick Weber et Emanuele Tenderini

Édouard le Confesseur (1004-1066), roi d'Angleterre, sentant sa fin proche, désigne son héritier, Guillaume, duc de Normandie. Pour délivrer le message, il choisit un émissaire, son beau-frère et cousin de Guillaume, Harold Godwinson (1022-1066), également prétendant au trône. Bon gré, mal gré, Harold s'embarque donc pour la Normandie, mais de fortes bourrasques font dériver son armada jusqu'aux côtes de la Somme où il est fait prisonnier par Guy de Ponthieu. Il ne sera libéré et conduit auprès de Guillaume qu'après versement d'une forte rançon. Arrivé à bon port, Harold devra prêté serment à son cousin et lui prouver sa fidélité en rejoignant son armée partie guerroyer contre Conan de Bretagne.

La véritable héroïne, ici, est la tapisserie de Bayeux, une broderie sur lin en couleurs de 70m de long sur 50 de large, réalisée au 11ème siècle, et qualifiée de première bande-dessinée de l'histoire. Celle-ci relate la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant (1027-1087), jusqu'à la fameuse bataille d'Hastings, où Harold est tué dans des circonstances qui restent flouent (cf: L'étrange mort du Roi Harold II). Un pan supplémentaire représentait sans doute le couronnement de Guillaume mais il est perdu. Les faits sont présentés dans un ordre chronologique avec de nombreuses zones d'ombres sur lesquelles les historiens continuent de débattre. Patrick Weber, le scénariste de 1066 s'est attaché à respecté la trame de la broderie et à combler éventuellement les trous. Si l'aspect pédagogique de l'entreprise est louable, je dois dire que je n'ai pas vraiment accroché à cette bande dessinée un peu rude. Les illustrations, plutôt sombres, ne rendent pas un bel hommage à la chatoyante Broderie et les faciès sont difficiles à distinguer les uns des autres.

Techniquement, l'invention de la BD remonte à la préhistoire, puisque les peintures rupestres, et plus tard, les dessins, les enluminures et les sculptures des églises, ont toujours étaient le moyen le plus simple de raconter son histoire à ceux qui ne pouvaient pas lire. L'originalité de la tapisserie de Bayeux tient aux textes en latin qui accompagnent les illustrations. Ces phylactères sont les premières bulles de bande dessinée. Les historiens ignorent encore qui est le véritable commanditaire de cette œuvre originale et qui l'a réalisée. Plusieurs théories ont été avancées . Selon les chercheurs de l'Université de Caen, soutenu par Sylvette Lemagnen, le conservateur de la tapisserie de Bayeux, la broderie aurait été réalisée dans le Kent, sud de l'Angleterre, à Winchester ou à Cantorbéry, peu de temps après la bataille d'Hastings. On sait, par ailleurs, qu'elle est signalée pour la première fois en 1476, dans l'inventaire de la cathédrale de Notre-Dame de Bayeux. A l'instar du Professeur David Bates, titulaire d'une chaire médiévale à l'Université de Norwich en Grande-Bretagne, la majorité des historiens attribue l'initiative à Odon de Bayeux, qui aurait commandé la broderie pour orner la nef de la nouvelle cathédrale Notre-Dame de Bayeux, inaugurée en 1077.

Titre: 1066 Guillaume le Conquérant
Auteurs: Patrick Weber (scénario) et Emanuele Tenderini (illustration)
Editeur: Le Lombard
Parution: Février 2011
Pages: 72

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : 1066 tenderini et weber ; bd rupestres ; ecrire les bulles de la tapisserie de bayeux ;
Discussions
Pas d'avis pour “1066 - Patrick Weber et Emanuele Tenderini ”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié