©

Disparue - Lisa Gardner

Voici typiquement le type de thriller qui m'énerve prodigieusement mais que je ne lâche pas avant la fin. L'auteur use d'une recette, certes peu originale, mais éprouvée: chapitres courts qui s'achèvent avec l'apparition d'un nouvel indice, multiples rebondissements, vocabulaire simple et happy-end. Cela ne serait pas si grave s'il ne fallait en plus subir les poncifs de l'American way of life, les conventionnels questionnements sur le mariage et la famille... pourquoi les pauvres sont-ils si fainéants et les hommes si méchants ? Pour faire bonne mesure, les personnages principaux ne sont pas parfaits: Madame, ex-flic, est alcoolique (mais elle a des circonstances atténuantes) ; Monsieur, ex-super-profiler du FBI, n'est pas assez attentif aux états d'âme de son épouse (mais il se soigne).

Comme je ne suis pas très futée, je me suis fiée à l'estampille « Prix des lecteurs, Sélection 2010 » collée sur la couverture du livre. Sachant que j'ignore tout du fonctionnement du dit prix (il faut dire que le monde littéraire croule sous les récompenses diverses), j'ai pensé qu'il s'agissait d'un lauréat désigné par un jury d'amateurs et non d'un ouvrage sélectionné par l'éditeur lui-même. J'imagine que l'ambiguïté fait partie des règles du jeu (des maisons d'éditions)... Or, nul n'est censé ignorer les dures lois du marché, n'est-ce pas ?

Concernant l'intrigue, on peut plus ou moins se fier à la quatrième de couverture. Un mardi, à 3h35 du matin, l'agent Carlton Kincaid, de la police de Bakersville dans l'Oregon, est tiré du lit par un appel d'urgence. Ses collègues viennent de trouver une voiture abandonnée, feux allumés et portière ouverte, sur le bord d'une petite route. Où est passé le conducteur ? En pleine nuit, sous une pluie battante et sans son sac à main (il s'agit donc d'une femme), elle n'a pas pu aller bien loin. Le véhicule appartient à Lorraine Conner (Rainie), ex-shérif adjointe, marié à un ancien agent du FBI. Pierce Quincy, son époux, ne se trouvait pas à la maison ce soir là. Le couple s'est séparé une semaine plus tôt à cause de la trop forte inclination de Rainie pour la bière et les sorties tardives dans les bars. Néanmoins, les enquêteurs n'ont guère le temps d'épiloguer sur les problèmes existentiels et conjugaux de leurs homologues. Le même jour, à 5h10, l'agent spécial Kimberly Quincy, reçoit un étrange appel depuis le portable de sa belle-mère. Lorsque son père tente de la joindre à son tour, elle comprend immédiatement que quelque chose ne tourne pas rond. C'est partie pour une enquête en famille (le petit ami de Kimberly, également policier, se joint à la cellule de crise)... avec ou sans l'approbation des enquêteurs locaux.

Si j'ai bien compris, il s'agit d'un volet de la série Quincy/Rainie, débutée avec Jusqu'à ce que la mort nous sépare (L'Archipel, 1998 ) et dont le sixième volume, Say Goodbye, est paru aux États-Unis en 2008. Lisa Gardner est l'auteur d'une autre série mettant en scène les détectives Bobby Dodge et D.D. Warren (Sauver sa peau, Albin Michel, 2009). Plusieurs de ses romans restent à paraître en français mais il est toujours difficile de savoir dans quel ordre les éditeurs vont publier les traductions. Généralement, ils publient d'abord ceux qui semblent les plus vendeurs. A priori, The Neighbor (Le Voisin) devrait paraître en septembre 2010 chez Albin Michel, sous le titre de La maison d'à coté.

Titre: Disparue
Version originale: Gone
Auteur: Lisa Gardner
Editeur: Le Livre de Poche
Parution: mars 2010
Pages: 507

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : lisa gardner disparue ; disparue lisa gardner ; lisa gardner ;
Discussions
1 avis pour “Disparue - Lisa Gardner”
  1. Mais c'est bien ou pas alors?

    Par Michey | jeudi 17 juin, 10:27
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié