©

Le passeur de lumière - Bernard Tirtiaux

Le vitrail de “La belle verrière” de la cathédrale de Chartres a été réalisé au XIIème siècle. S'inspirant de ce chef d'oeuvre, Bernard Tirtiaux, romancier et maître-verrier, a imaginé l'histoire de son créateur.

Nivard de Chassepierre, son jeune héros, exerce le métier d'orfèvre en pays Wallon. Après avoir assassiné le Sieur de Barvaux qui entretenait sa mère, Nivard se place sous la protection de Rosal de Sainte Croix, un ami de son défunt père. Grâce à son aide, il se fait passer pour un apprenti verrier et se joint à un convoi de chevaliers Templiers en route pour l'Orient. C'est le début d'une quête au cours de laquelle Nivard va s'initier aux techniques des plus grands maîtres du temps.

Bernard Tirtiaux est l'auteur de plusieurs romans historiques dont "Les sept couleurs du vent" (Folio, 1997, 384 pages), "Aubertin d'Avalon" (Le Livre de Poche, 2004, 354 pages) ou "Pitié pour le mal" (Le Livre de Poche, 2008, 188 pages).
Bien que de facture assez classique, "Le passeur de lumières" est sans doute son oeuvre la plus personnelle puisqu'elle touche un domaine qui lui tient à coeur. Plus que des détails techniques sur l'art du vitrail, Bernard Tirtiaux nous transmet sa passion à travers une évocation poétique de son métier.

Titre: Le passeur de lumière
Auteur: Bernard Tirtiaux
Editeur: Folio
Année: 1995
Pages: 395

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : le passeur de lumière ; le passeur de lumière analyse ; Bernard tirtiaux le passeur de lumière ;
Discussions
3 avis pour “Le passeur de lumière - Bernard Tirtiaux”
  1. Merci pour votre commentaire, Alice. En effet, si vous avez aimé les "Piliers de la terre", celui-ci devrait vous plaire. En revanche, je vous déconseille "La cathédrale de la mer" qu'on a comparé aux oeuvres de Follett. 

    Par esperluette | dimanche 22 novembre, 20:22
  2. j'ai préféré "le passeur de lumière" pour son univers poétique.
    "les piliers de la terre" étaient une très grande fresque, mais n'avait pas ce côté poétique du livre de tirtiaux.
    Dans un style similaire il y a la très belle trilogie d'edith pargerter (alias ellis peters)

    Par Niki | dimanche 2 mai, 14:35
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié