©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Dürer, Aquarelles et Dessins - Friedrich Piel

Albrecht Dürer est considéré par tous les aquarelliste comme LE précurseur de ce procédé consistant à fixer des pigments de couleur au moyen d’un solvant soluble à l’eau ; l’eau est le solvant et par son évaporation les pigments se fixent sur le papier.

Jusqu’au début du 19ème siècle, l’aquarelle a été un procédé pictural peu apprécié, un genre qualifié de "mineur".



Du temps de Dürer, les aquarelles étaient seulement considérées comme ayant une valeur documentaire, comme esquisses pour les oeuvres à l’huile. Ses aquarelles et gouaches nous renseignent sur les modifications entre l’homme, la nature et l’art. Elles préfigurent l’art des Temps Modernes. C’est grâce à ses voyages en Italie que Dürer "découvre" réellement la couleur ; ce pays a été un révélateur pour lui, non seulement pour la découverte simple de l’importance que revêt la couleur dans la peinture, mais aussi pour la sensualité que la couleur offre, pour l’énergie qui s’en dégage et surtout pour sa modernité.



Dürer professait une vraie passion pour la nature et les animaux, ainsi qu’en témoignent "Le lièvre" et "La touffe d’Herbes", dont le procédé est proche de l’hyper-réalisme.



Ses aquarelles furent d’abord considérées comme inférieures à ses dessins et gravures qui lui apportèrent la notoriété et qui sont une oeuvre considérable. Lorsque l’aquarelle fut enfin reconnue comme un procédé en soi, les oeuvres de Dürer fascinèrent les artistes par la vie qui se dégage de leur couleur.



Son oeuvre fut variée et appréciée de son vivant, tant en Allemagne qu’en dehors de son pays ; la France et l’Italie le connaissaient bien, l’Italie surtout qui l’honorait comme un maître incontestable. Venu dans ce pays pour apprendre, il y fut accueilli à bras ouverts et entretint des relations personnelles avec des artistes comme Bellini et Raphaël. Son besoin de nouveauté, son élan créateur le poussaient vers le monde et c’est là que l’Italie trouvera toute son importance.



Les relations qu’Albrecht Dürer entretint avec ses amis humanistes, ainsi que les expériences acquises au cours de ses voyages, on révélé ce que l’artiste avait au plus profond de lui : couleur et dessin, sensualité et spiritualité, expression créatrice et classicisme. Tout comme son contemporain, Leonard de Vinci, Dürer fut un chercheur, un sceptique tentant de traduire l’existence en images. Sa vie fut longue et créatrice, ses chefs d’oeuvre se déploient au fil des supports de son art : craie, fusain, plume, pinceau, offrant tous une totale fusion avec le papier.



Friedrich Piel met énormément l’accent sur la personnalité de cet artiste, sur le contexte de son époque et sur la personnalité intellectuelle et spirituelle de cet artiste, laissant un peu de côté les détails de la vie privée, finalement secondaires.



Éditeur : Adam Biro

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : durer aquarelles dessins biro ; Durer aquarelle livre revue ; dessins albrecht dürer ;
Discussions
Pas d'avis pour “Dürer, Aquarelles et Dessins - Friedrich Piel”
Participer à la discussion

Impossible de commenter cet article