©
Une humeur à partager, une passion, une nouvelle, une critique ou simplement envie d'écrire ?

Les vieilles de Pascale Gauthier - 2 -

Les vieilles de Pascale Gautier n’ont plus beaucoup d’illusions et n’attendent plus grand-chose de la vie mais tentent de profiter du peu qu’il leur reste. Entre la râleuse perpétuelle, la grenouille de bénitier, la coquette, l’amoureuse de porto ou celle qui prend un malin plaisir à tourmenter son fils, elles ont encore des ressources pour tenter de finir en beauté leur passage sur cette terre.

Il faut dire que leurs enfants ne sont jamais comme elles voudraient, trop absent, trop loin, trop mou, trop insupportable, ou trop attentionné comme ce fils offrant à sa vieille maman des téléphones toujours plus gros, plus facile et plus sonore.

Et au milieu de cette assemblé de veuves et de vieilles filles, Pierre Martin, seul rescapé du sexe masculin, 90 ans mais en forme comme jamais et préparant le marathon de Londres auréolé de gloire dans son short bleu ». Pierre Martin qui sera tout émoustillé par l’arrivée de Nicole, une jeunette frisant la soixantaine, ex postière à Moisy, une ville du Nord, un peu surprise de tomber dans un monde d’octogénaires et plus, se demandant bien ce qu’elle fait là.

La vie de toutes est bien réglée entre coiffeur, pour se faire des reflets pervenche, thé et messe. Sans oublier la télévision qui fini par ne plus passer que des programmes publicitaires.
"Mangez un cochon, Sauvez un chat!"

Elles habitent « Le Trou », ville du sud avec 365 jours de soleil par an. Ville où les séniors règnent en maître, ville quasiment désertée par les jeunes à quelques exceptions comme le jeune employé des Pompes Funèbres amoureux des vieilles et qui le jour J s’occupe de leur dernier voyage dans le crématorium en action pratiquement 24 heures sur 24 avec l’annonce d’une catastrophe imminente, l’arrivée sur la Terre de l’astéroïde « Bonvent » pour le dimanche.


Ce roman Esperluette nous en avez déjà dit quelques mots ---> Les Vieilles




Le début de lecture du livre est difficile avec tous ces poncifs sur les personnes âgées, c’est à la fois lourd, pénible, dérangeant. Un aperçu de la vieillesse triste, désabusée, qui existe c’est certain, mais qui est repoussante. Pourquoi s’entêter à vivre si c’est pour vivre comme ça ! Vivement l’euthanasie active !

Puis progressivement on entre dans le charme de ce roman et on a envie de rencontrer Mme Rousse, l’accro au porto et à sa télé hurlante car elle est sourde comme un pot. Mme Daspet qui ne pense qu’à s’envoyer en l’air, mais que Pierre Martin trouve un peu trop vieille. Madame Chiffe la bigotte de service qui aime la poésie mais qui n’ouvre ni sa télé, ni sa radio car c’était pour son mari. Et même Mme Rouby qui a peur de tout ou presque et surtout des voleurs.

Un petit bémol concernant l’histoire de l’astéroïde, je n’en vois pas l’utilité si ce n’est que comme explication d’une vague de suicides chez les personnes âgées du Trou… Mais même là je trouve cette histoire inutile.

En quelques mots, c'est un roman drôle et loufoque, mais aussi grinçant et dérangeant que je vous recommande.



Retrouvez Les Vieilles sur Amazon : Version brochée ou chez Folio


Tekiro

Références
Lien à insérer

Si vous citez cet article sur un site, un blog, un forum ou autre contenu web, utilisez l'adresse ci-dessous. Après validation par un administrateur, votre site apparaîtra ci-dessous comme référence.

Ils commentent à distance !

Pour l'heure, personne ne commente sur un autre site web.

Suggestion de mots-clefs : quelques mots ou images pour personne triste ; les vieilles de pascale gauthier ; pascale gautier les vieilles personages ;
Discussions
Pas d'avis pour “Les vieilles de Pascale Gauthier - 2 -”
Participer à la discussion (Via le forum)

Vous devez être identifiés pour poster un avis



Mot de passe oublié